(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Petit Textes"

PETITS TEXTES 



TABLETTES DE TERRE CUITE 



Au titre d'anciennete respective, ces nouveaux documents se classent comme suit : 

299, 300, 309, 301 a 307, 308. Le n° 309 appartient seul a la serie du Tome IX des Textes 

elam.-anzanites. Le groupe 301 a 307 a ete trouv6 dessous les mines de l'Apadana. Plus 

recent, le n° 308 est d'epoque achemenide, si on tient compte de l'empreinte de cachet qu'il 
porte. ' ...-,-. , , ..■,.,•■. .-•.■,■..- 



299 



Liste de fonct/onnaires 



■X&&t**-4 



1<H 



-Hi 



W>r*X4»w4 .*#$ 








Face 



1. [J] ...gal... 
[fl . . tas 
J Pu-'-ha-ha. . 
J (nap) Si-gi-na ha-am-ru . 



Rev. 
1 . [y] ... mu-U pir se(?) . . . 

[1 I-g]i" u ku-tur . . . 

Q] . . . . bu ku-tur. . . 

[f] ,. am-bu sak (nap) U(?)-bur(?). 
5 . [[] Zu-uz-zu-ul-la-at 



go 



PETITS TEXTES 299, 300 



5. y &-ig-gi-gi-Sa. . . 



PAP 10 Ba-ha-ab-ba (me§) za (ou ha) . 

y Ki-din (nap) Marduk gal-zu sak. . . 
[y] Su-ut-ru-ru na-as-pe-[na] ... 
[]] [Si]r-(?)[n]a-na Sak... 

10. [y] ... si-si sak. . . 

[\] ... [si]r(?) (nap) Marduk sak. . . 



10. 



Pf] Ak-sir (nap) In Su-us-[na-ak] 
[f] Zu-ul-li-li... 

[J] J -_gi-u 

[y] Si-me-me sa-a[I ?] . . . 

[y] >S]u-ut-ru-ru . . . 



300 

Fragment de gmnde t&blette (0 m 06 d'&paisseur au milieu). 
Des deux colonnes sur chaque face, il ne reste que les lignes suivantes 



'«^«?Y*fr<gH *^r<p«? 









j' 



/o 



cf*> : 



j**f!?U 



^ 

v$^ 



^7* 



18*3, KT/ 



Face 



1 ra (mes) sa-ar(?) (mes) 

.... ti-ma-na y hu-'-hu (mes) 
• . . mi-si (?) in-na qa-te-qa 

u-el (mes) a-ak ku (?)-du-ri-ni 
5. da(?) a-ak te-ik du sa-ba(?) 



PETITS TEXTES 300 gi 



21 ha-a-in 

y sa-el (mes) hu-ma-qa | ha-a-in (mes) 
ku-si-ra u-el (mes) mu-ru-in 
ku-si-si-da in-na ha-a-in 
10. J ha-ti-hu (mes)'' hu-ma-qa (mes) sa-el 
ku-si-ra u-el (mes) mu-ru-in 
ku-Si-si^-da sunk(ik)-ku-me a-hi pat-te-qa 
J sunkik uz (?)-zi-ip . . . 



Rev. 



1 . ku-si-ra u-el (mes) 

a-hi ku-si-qa sun(kik)-ku-me a- [hi pat-te-qa] 
y hu-si-in (mes) la-har (mes) . . 
u-el (mes) mu-ru-in a-hi ku-[si-qa] 
5 . hi(?)-it-ti-qa ma-an in 

y la-har (mes) hu-si-in (mes) ku-§i-ra 
u-el (mes) mu-ru-in a-hi ku-si-qa 
sun(kik)-ku-me a-hi pat-te-qa 
y hu-si-in (mes) 12 an(?)-in (mes) ku-si-ra 
10. . . [hu-s]i-in (mes) ir(?) sa(?).a(?) ki-ra nap (mes) 
. . a]k(?) mu-ru-ra ni(?) in-ri ku-sa 
[y hu-si]-in (mes) hu-si-in .... 
..... [mu-r]u-in ku . . . . 
ri 

2 . Huhu (me&) est le mot hi'hi de LXXVIII ou §ilhak In Susinak, restaurant un temple 
bati autrefois par Kuk kirpia§ dont il reedite le texte comm6moratif, dit (19 et suiv.) : miSirmana 
u erienium esiyd aiak hi'hi aiak erientum pep$i huttah a il s'etait ruine, moi je moulai des 
briques cuites, eten hi'hi et en briques cuitesje le fondai. construisis ». 

3. Qateqa part. pass, de qat, qate (cf. neo-anz.) « place, dispose ». D'ou a ni materiaux 
huhu, ni . . . n'avaient ete places » . 

4 . U-el. II n'est question que de construction dans ce texte ou de materiaux de construction. 
II vient naturellement a l'esprit de comparer a u-el, le mot neo-anz. (Beh. II, 11, III, 3), u-el- 
man-nu « maison, palais » et par extension « ville ». 

6. Le commencement de la ligne etait, semble-t-il, anepigraphe. 21 hdin figure done 
comme un total des oeuvres enum6rees precedemment. Le mot ha-a-in ne rappelle, dans 
l'etat actuel de notre documentation, que a-a-in LXXX, 5, ain umenariSa LIV, II, 3, a-a-ni-ip 
niqame urpapup zuzqatah. Untas GAL, XV, 2, construit aussi un a-i-in kuten . . . (kuSi'). 



92 



PET1TS TEXTES 300 



7. Sa-el est employs avec les verbes humaqa (1. 8) et avec kulira (1. 10, 11). II s'agit d'l 
chose susceptible d'etre fabriquee et transportee. 

8. Muru-in, murun accompagne chaque fois, a une exception pres, les u-el. II a le sens 
« terre » quandjl accompagne kik « le ciel », par exemple, — et aussi de « province, contr^e 
cf. LXXXVI, face 2, 21, 10 -t^] murun ■+- Tilitema, etc. II pent signifier ici « l'argile ». 

10. hatihu (me¥), employe exclusivement avec humaqa, est done une chose meuble, ] 
effet les hatehup sont mentionnes dans la III e serie, Tablette anzan., n° 96, rev. 9 (h.karsuq 
parmi les arcs, les kuktum, etc.; 107, 3. 170, rev., 6, parmi les arcs, javelots; 212, 5 ; 287, 
hatehup LUC?) NIT A (me$) azzakana « des h. de grand mouton ». C'est par erreur que 
scribe a place me$ avant et non apres Sd-el. 

12 . Y(]«-ku-me pour sun(kik)-kume ahi patteqa « (ma) royaute y fut proclamee ». N'est- 
pas mieux de traduire aussi LXXXVI, face 1, 2, « les villes appelees du nom d'Arman » hi 
(meh) appa Armanna pitteqa (cf. LVIII, 15, 16, 17). 



A partir de la ligne 6, lisons ; 

I $a-el (me$) humaqa 

J hdin (me$) ku&ira 

u-el (me§) murun ku&i&ida inna hdin 

y hatihu (meSj humaqa 

§a-el (me§) kuSira 

u-el (mei) murun kuSisida 

sunkume ahi patteqa 



ku'sira 

e-el (me$) ahi kuHqa 

sunkume ahi patteqa 

y huHn (meh) lar (meh) . . 

u-el (me$) murun ahi ku$iqa(?) 

hittiqa man in 

lar (meh) hu%in (mes) kuhira 

u-el (me$) murun ahi kuUqa 

sunkume ahi patteqa 



.des s. furent apportes, 

je construisis des h. ! 

ou l'on avait cbnstruit des demeures de terr 

sans h. 
des h. furent; apportes! 
je construisis des' s. 

la ou onavait l construit des maisons de terre ! 
et ma r0yaut6 y : fut proclamee ! 



Rev. 



.... je construisis, 

des maisons y furent construites,, 

et ma royaute y fut proclamee ! 

Des h. et des /. . . 

des maisons de terre furent construites, 

furent 

des l. } des h. je fis, 

des maisons de terre furent construites, 

et ma royaute y fut proclamee! 



PETITS TEXTES 36 t 



93 



301 








iq.IM KU-BABBAR (mes) ^ Um-ma- 

nu-nu-na 
>~< Ri-si ki-din te-ir-ma hu- 
ma-is-da IT §E UD-ma — 
>~< $u-tur (nap) Nahhunte sak Hu-ut-te-te 
*-< Du-ul-li-ra sak Sar-hu-pi-pi (?) 
>-< Sar-ku-ku du-si-um-ra 
w Hu-ban a-'-pi sak Man-qa-nu-nu 
>-< Du-ul-li-ra sak Az(?)-za*-za ..■ 









1. 10 sides d 'argent, — de Ummanunu, 

Risi kidin en pret a 
emprunt6, dans le mois de SE, 
Sutur Nahhunte, fils de Huttete, 
5 . Dullira,; fils de Sarhupipi, 
Sarkuku, fabricant de duSium, 
Huban a'pi, fils de Manqanunu, 
Dullira, fils de Az(?) J zaza; 



10 



[PAP] 5-pe-da gi-nu-ip dup-pi-me 
>-< Hu-ban nii-gas >-* Hu-ut-ra-fa* 
ru-hu sa-ak-ri tal-li-is-da 



(En tout) 5 persqnnes temoins; la tablette 
10. c'est Huban nugas, fils de Hutrara 
(qui I')a Scrite. 

1. Pour IM = sicle, cf. Text. 6lam.-anz., Ill, p. 9. 

Ummanunu, nom porteaussi par le t pere de Silhak In Susinakll, supr., CI. 2. Mis au 
genitif, c'est de lui, de sa part v : que vient l'argent prete. Les textes de notre III e serie avec 
Kuddaqaqana humaqa marquent done aussi que c'est Kuddaqaqa qui fournit et non qui recoit 
ou percoit. 

2. RiH kidin: Comparez les noms propres : Huban kidin n os 301, 10; 305, 8, et autres, 
op. cii., p. nob; (nap) $ati kidin. Ibid., n° 122, rev. 7, etc., ou le premier element est un nom 
divin (le predeterminatif nap s'emploie ou est.omis indifferemment, cf. Huban dpi, (nap) Huban 
kidin ibid., p. 206, Huban nugaS, n° s -30i, 7. 10). Ri$i pourrait done designer une divinite, 
et entre autres, le sens de la racine nous etant connu, le dieu Grand par excellence >-*^- ^\*-. II 
faut rappeler cependant qu'upe lecture Tallim kidin (ei-.Tallak kidin) n'est pas impossible. 
Ter(ma), sens presume:; en pret. 

3 . Humailda. Ces petits textes nous confirment pour huma le sens de « prendre, recevoir », 
babyl. liqu, maharu. 

5 . Dul-li (Husing)-ra. 

6. Du&umra, cf. op. cit. t III, n os 85, i ; 96; 9; 125, rev. 4, nom de Partisan des d., objet en 
cuir (Meissn., suppl., p. 32). II existe aussi une pierre de ce nom. 



94 



PETITS TEXTES 301, 302 



9. Pe-da, id. infr., 306, 12, var. ippedq^ infr., 302, 10, 305, 11 ; ippeda, 303, 12 
manque entierement dans 307, 13, se retrouve aBeh., Ill, 85, 86, non plus apres un chiffre 
sap innu-ippeda « tout autant qu'il y en a, (inscriptions et reliefs) » (?). Ginuip , ( ginip ) ne peu 
exprimer que les « temoins (susnommes) ». — Fin de LXXXVI, face 2, 45, on attribue 120 belier 
a Sutruru Ie Satin (pretre), 60 autres a Satintenna, des beliers et de la farine aux anciens 01 
temoins (ginipi), pour le mois de Lalube. 



302 








fo 






&m 



Nb< 







10. 



1 ma-na KUBABBAR (mes) >~< Um-ma- 

nu-nu-na 
m Hu-ban a-'-pi mu-uq (?)-ra (?) 
hu-ma-is-da IT SE UD-ma 
IT Ra-bal(?) pit-te-na a--te 
uk-ku-ri-ir maz-te-man- 
ra 

I Du-ul-li-ra du-si-um-ir-ra 
y Na-ab-ba-'-pi sa-tin 
| Ur-ku-te-hub pe-la-ti-ra 
PAP 3-ip-pe-dak a-ra§ gi-nu-ip 
dup-pi-me >-< Hu-ban nu-gas 
tal-li-sa pu-ur *-< Hu-ban a- 
'-pi-na ha-rak-ka b.al-mu 
e-da ha-rak 



1 . 1 mine d'argent — de Ummanunu 

Huban a'pi le ..... 

a emprunte, au mois de SE. 
Des le mois de Rahal. . . . , a interet 
•5 . sur lui, elle croitra (ou il laissera). 

Dullira, le fabricant de duSium, 
Nabba'pi, le pretre, 
Urkutehup, le charpentier(?), 
10. En tout 3 . . . temoins — 
la tablette, c'est Huban nugas 
(qui l')a ecrite. La creance sur Hubaii 
a'pi qui a eteconfectionnee, dans sa maison 
propre, a ete confectionnee ! 



2. Mukra(?), metier de Huban a'pi. 

4. Mois de Rahal, cf. passim Text, elam.-anz., IIP serie; hal cependant est douteux. - 
Pittena, « finir, achever, ruiner »(?). — A'te, cf. neo-anz., kieNR., 9, io. E, 8, « en plus.)). 

5. Ukkurir doit correspondre a inaelisu, cf. supr., 5, p. 74, 75 (note 25). 



PETITS TEXTES 302, 303 



95 



Maztemanra ne peut guere que supplier irabbi du babylonien. Beh., II, 69, 70, taMupir 
maztemaSSa peptip signifierait « le peuple s'eleva contre lui et fit defection », et NR. II, 48 
Kaskal (Weissbach) appa ihturraqqa ami maztenti « contre la droite voie ne t'eleve pas ! )>. 

10. Le signe dak, tak remplace le da de 301, 303, ou le k final s'elide. 

14. E-da « de lui (?) ». 305 dit halmu da(k) pour halmu eda. Pour le paragraphs final de 
ces textes, voir aussi Text. 6lam.-anz., Ill, n 08 6 et 164. 

7. DuSium-irra, cf. supr., 301, 6, duhium-ra. 

8. Satin, a Malamir, et dans la stele de Sutruru, ce mot parait designer le sacrificateur, 
le pretre. 

9. Velatira, pela en n^o-anz., Beh., II, 57, 67, semble exprimer Taction de « attacher, 
clouer ». 

13. Halmu, d. Text, dam.-anz., Ill, n° 6, rev., 2 : dippime halmi haraqa et n os 104, 11 ; 
120, 14. II ne peut s'agir que de la redaction ou confection de la tablette. Talli est plus pr6cise- 
ment « ecrire ». 



303 







&& 




.: 



^7^4-^&^^4 






Enveloppe. 1 . 5 GUSKIN (mes) 

Dup-pi GUSKIN (mes) [Um"|- 
ma-nu-nu-na *-< [Hu-ban-a]- 
'-pi KU-BABBAR [(mes) a- 
'-da]- 
5. a hu-ma~[is-da] 



Enveloppe. 1 . 5 (sides) d'or : 

tablette au sujet de For que 
de Ummanunu Huban a'pi, 
a prix d'argent, 

5. a pris (emprunte). 



6 IM GU$KIN (mes) >~< Um-ma-nu-nu-na 
>~< Hu-ban a-'-pi 

| ma-na KU-BABBAR (mes) a-'-da-a 
hu-ma-is-da IT AS UD-ma 



1 . 6 sides d'or, de Ummanunu, 
Huban a' pi 

pour la valeur de 1 mine d'argent 
a pris, au mois de AS. 



PETITS TEXTES 303-, 304 



5. am-ri qa-su-qa m- 
ri hu-ut-tan-ra 

IT SE UD-ma KU-BABBAR (mes) a-'- 
te uk-ku-ri ir maz-te-man-ra 
>~< Du-ul-li-ra sak Sar-nu (?)-hu-na (?) . 

10. >-< Hu-ban nu-gas sak Hu-ban ki-din 
►-< Par-zi-ir-ir sak Um-ma-nu-nu 
PAP 3-ip-pe-da a-ras gi-nu- - 
ip-pi »-< Ur (Lig)-gi-ti-in 
tal-li-sa . hal-mu *-< Hu-ban 

1 5 . a-'-pi-na ha-rak 



5 . Si le payement (?) 
il n'effectue pas, 

au mois de SE, l'argent a interpt 
sur lui croitra (ou il laissera). 
Dullira, fils de §arnubuna.(?), 
10. Huban nugas, fils de Huban kidin, 
Parzirir, fils de Ummanunu. 
En tout 3 temoins. 
Urgitin 

a ecrit. Dans la maison de Huban 
a'pi, c'a ete confectionne. 



3. Add postposition « pour le prix de ». 

1-3 . L'or et l'argent etaient done dans le rapport de 1 a 10, daris cette estimation. 



304 



10. 



^ ^ MS? ££f f ^p e£fa 

1/2 GIS 2 IM KU-BABBAR (mes) 
hu-il GUD (mes)-na 
>— Gir-ri hup-pe-is- 
na *— Na-ap a-'-pi 
ha-te a-'-hu-ud-da 
bar-ri-sa >— Su-tur Hu-ban 
i-du-nu-is-da 

ID APIN am-ri qa-s[u-qa] 
KU-BABBAR (mes) >- Gir-ri hup- 
pe-is in-ni ir du-tan-ra 
KU-BABBAR (mes) ha-te pir a(?)-'-te(?) 
a-ras maz-te-man-ra 
hal-mu >~< Na-ap a-'-pi- 
na ha-rak 



Jo 







ta^. 






1 . Une demi-mine, 2 sides d'argent, 
prix d'un boeuf — 
de Girri huppes 
(a) Nap a'pi- 
5 . comme pret existe ! 

Une garantie (?) Sutur Huban 
a donne ! 

au mois d'APIN, si le payement (?) 
d'argent a Girri huppes 
10. il n'effectue pas, 

l'argent a interet ... 
augmentera (ou il laissera). 
Dans la maison de Nap a'pi, 
c'a et6 confectionne. - 



PETITS TEXTES 304, 30; 



.'«#. 



I. Pour 1/2 Gi'S. place apres le ehiffre des unites de mines on avant les sicles; cf. Text 
elam.-anz., serie III, n° 27, 3. . n; 7 '/.?:.; ' ^^V-vf-bVt ; 

5. Pour a hudda, cf. m/r., 305, 5. . . ( , ' 

8. Pour la restitution, cf, 303K5. •»'■'■•., • « ''; (! V ; " j^/hU©!,'*^- "t. 

I I . Pir \--te f>arait etre une erreur du scribe, pour ate; cf; 303, 7. 8., meme contjexte; 



mux 



305 











1. [1 ma-na(?)] KU BABBAR (mes) hu-il 
>~< A-'-ri-na 
[►-<] Um-ma-nu-nu-na-a >-< Ap-pa-la-a- 

a-n[a] 
[>~<] Da-ti qa-bar (nap) Na-te-na >~< ... 
[b.u-ma]-is-da hu-il la(?)-manni-ya, .; 
5. [nap] Na-te-na a-'-ha-ud-d[a, . .].;. 
.... manra y na |y sii (?) Pf . . 
[maz-t]e-man-ra 

[>-<] U-nu-nu sak rju-ban (?) ki-din .. . 
»~< Na-pi sunkik sak Hal-lu-is 
10. *■< Hu-ban-nu-[gas] ." ri 

PAP 3-ip-pe-dak >~< [gi-nuj'-ipi [dup-pji-me] 
*•< In-qa-qa sak It-ti-ti [tal]- '• ■ 
li-is [hal]-mu-dak ha-rak. ,. 



i 1, 1 mtne(?) d'argent, prix de. A'ri, 

de Umrnanimu TAppaleen 

Datiqabar Nate 
a pris (emprunte). Le prix. . . 
5 . . . . . de Nate se trouve 
.... est . . . 

il croitra [ou il laissera). 
Ununu fils de Huban kidin, 
Napi sunkik fils de rlallis, 
10. Fluban nugas. 



tout, 3 temoins, la tablette, 
Inqaqa fils de Ittiti l'a 
ecrite. Dans la maison meme, c'a ete 
confectionne. 



1 . Si art n'est pas nom propre de la personne vendue (?), c'est au moins le mot signifiant 
« esclave » precede du deter minatif de personne >-<. 

2. Appalaiana, groupe, ethnique ou corporatif, cf. passim Text, elam.-anzan., serie III. v 



i& 



08 



PETITS TEXTES 305, 306 



.'.-.'3 .\ (niip) Na-tef but etre (an) Na-hi-ti de LXXXVlll, 1,7; 2, 7, etc. ; peut-etre est^-ce aussi 
]e Na-u-te de LXXXIX, A 5. Voir ibid, et (ilu) Na-ti de Text, elam.-semit., 'II, p. 6, 1. 20, (stele 
de Basa Susinak). 

8. Huban me parait une bonne lecture, malgre les apparences d'un texte dune ecriture 
singulierenient tourmentee . 

11. Le signe tak, dak remplace le da, cf. 302, 10. 14 et Comraentaire. 

13. Halmu dak pour halmuda pour halmu &da, 302, 13. 14. 

5. Pour dhaudda, cf. neo-anz. ha-hu-ud^da, Beh., II, 78, 85, III, 34, « appartenir, etre » 
etc., cf. supr., 304, 5, d hu-ud-da. 



306 










c~c< 



f&Hf^^k ^t ^K^rr 







lO. 



M 



I Ku-na-ra-mi-qa >-< Kar Nahhunte ku-ul- 
la-as-da ir un sd-ha-ma-ra ti- 
ri-in-ra >~< Gir hup-pe-is 
ku-ul-la-as-da ** Ru-hu sa-^ku-ri 
5 IM KU BABBAR (mes) uk-ku e-te-qa 
am 10 IM KU BABBAR (mes) w Kar 

Nahhunte ap 
du-nu-sa >-< Ku-na-ra-mi-qa 
. . ma!-fi-is . 

*-< (nap) Sa-ti Hu-ban sak Um-ba-du-du 
*-< Na-pi surikik ! §ak Mah-tiu-du 
>-< Ha-ri-na sak Mar-du-nu-is 
PAP 3-pe-da a-ras gi-nu-ip 
dup-pi-me Hu-ban du-nu-is 
sak Hu-ban nu-gas tal-li-li-is 
hal-mu (nap) Sa-ti Hu-ban-na ha-rak 



10 



Kunaramiqa Kar Nahhunte 

a somme « je veux m'acquitter » (?), 

dit celui-ci. (G'esi) Gir huppes 

le ills, qui a somme. 

Pour 5 sides d'argent ... 

. . 10 sides d'argent Kar Nahhunte leur 

a done paye; Kunaramiqa 

les a touches; 

$ati Huban, fils de Umbadudu, 

Napi sunkik, fils de Mandudu, 

Harina, fils de Mardunuis : 

en tout 3 temoins. 

l La tablette, e'est Huban dunuis, 

fils de Huban ntigas, qui la ecrite. 

Fait daris la maison de Sati Huban. 



PETITS TEXTES 30.6, 307 



m : . 



Kar Nahhunte emprunte de Kunaramiqa fils de Gir Jtmppes. II lepr rend, outre 5 sides, dix 
autres sides et c'est le fils de Kunaramiqa qui touche ces sommes. GJFi huppe§ et Kunaramiqa 
pere et fils etaient done splidaires. 

1-2 . KullaSda ne, peuj e^tre q^e le pot si frequent des ywomtlffftsjkulla, kullakyme tiapti, 
suhideturukumetiuttat. Lesens.de <( yceu, desir, demanded s'ad.aj^e^gj'un et Tautre contextes. 

3 . Gir fruppjzS est p qur ; Qirra.h. cteja qonnu cqmme jE^eiir, |o|g| et 304. ' " 

4. Rufau Sakuri pour rulm kqkri, ,. ; « fils>> de,(jir(ra) huppef^e jpreteur principal; On est 
surpris dans ce cas de voir le verbe separer les deux termej3. Si fiuhpSafcuri est un nom propre, 
il s'ensuit qu'il y a deux emprunteurs, comme il y a deux prpteurs. JMajs.le rfeglement se fait d'un 
seul individu a un seul individu (Kar Nahhunte a Kuqar^iqa),. gejui^ci ^partie liee avec un 
autre (son pere, Girra huppes) puisquon rend a eux ( ; a#jp/urie]) la sc^mme. 

5-6. La somme pretee parait etre 10 sides, et l'interet s'^eyer^j socles. On traduira a avec 
5 sides, le capital (?) de 10 sides Kar Nahhunte leur a rendu)). < ^ 

11. Mardunui$> cf. Marduniya, Beh.,,II,L ^ ; i. 

14. Tallilis, apres tatalunra de LX^Cyij, 6, 7,;. yoici ^itaratjon ,d[e ladeuxietne consonne 
de talu. 



:■:■<'■', .tj. )T.) r;.i 






-f -.Tf.^n 







5". fT 



r 



4$ 




loo PETITS TEXTES 307 



1. 1 y Uz-zi- 5 (?) ku-tur y Tah-ha-ha LU NITA (mes) 
ba-a[q-qa-[ri] (?) i]p-tah-ha-ma am-ri ha 

>~< Um-[ma-nu-nu] ib-ba-an(?) ir ut-ti-man y Uk- 

se hu-[pu-tas PA]P 48 LU NITA (mes) tuk-ki-me 
5, a-'-d[a-a] (sal) Na-nu a-'-pi >~< Bar-ra 

Kutur sal (nap)(?). Te-hup LU NITA (bes) tuk-ki-me 

ma-az-zi-qa w Gir hup-pe-is du-is-da 

y Nap-du-ur sak Bar-rii 

y Par-sir-ra ur-ru (tas-sup) 
10. f Ki-li-li KI-MIN 

y (nap) Man un-ri-ri 

y Ki-ti-iq-qa " 

PAP 5 gi-nu-ip dup-pi-me >~< Ba-ki- 

is tal-li-sa »~< Mu-un-da(?) hal-mu 
1 5 I: i~^Nap-du-ur-pe-tak-ra-na ha-rak 

A partir de la ligne 4, on croit saisir que, pour la toison de 48 moutons, trois personnes, 
une femme Nairn a'pi, Barra kutur et une femme (nap) . . . Tehup se chargent de la tonte d'un 
troupeau (tukkime mazzi). Les premieres lignes contiennent peut-etre le nom des bergers. Gir 
huppes, connu par les textes precedents comme proprietaire ou negociant, fournit le paiement. 

Anoter 1'usage et de Y et de >~< devant les noms propres. 

8-15. Napdur est le premier temoin, et c'est dans sa maison chez Munda le Napdureen que 
Facte est passe* Halmu devrait preceder Jlfow<fo. . -, \ 

13 . Le scribe s'appeile BakiS (Bacchus?), cf. Text, elam.-anz., IIP serie, n os 10, 8. 9; 94, 1 1 ; 

170, rev., 5; 191, 7. : -,...-■{, ; .<\C:'<A ,...- 

Belle empreinte avec scene cynegetique. 

Le cachet n'a ete appuye que partiellement, a plusieurs reprises, sur Targile, et Ton ne peut 
se rendre compte de tous les details de la scene quiy etait gravee. Un personnage alongue robe 
serree et devalant jusqu'aux pieds, se tient debout, semble attirer a soi, au moyen d'une laisse, 
un animal assis sur l'arriere-train. Derriere ce personnage, un chien glabre, haut sur pied, est en 
marche, en sens inverse. > ' - 

On ne discerne aucune trace de la coiffure si caracteristique des Achemenides. A hauteur 
des epaules et de la tete du personnage; on lit en -earacteres cuneiformes anza- 

nites : — ^ 

HH^T *;;■—;:- • ■■■"■ ■- v ;• . 

soit : Sak Satina « fils de §ati )), nom du proprietaire du cachet, ou, si d'autres lignes precedaient, 
celui de son pere Sdti. On connait un dieu de ce nom (Text, elam.-anzan., IIP serie, passim). 
Le trait horizontal superieur qui termine le premier signe est vague ! Sak pourrait etre rap. 



PETITS TEXTES 308, 309 



101 



308 





1 . Ma-sa-za-ri- 

is (gis) . . . (mes) 

ra-mi LU NITA (mes) 

na-pa me pi (?) 
5 . te-is-na qa(?) 

hal Sa-me-ib- 

ba-ma aq-qa 

»-< Su-sa-an ha(?). . . 

5 *— u-ma 
io, me-is-ha-at- - 

ma Pe-ul 22 (ou man-a) 

um-me-ma , ., 

Empreinte de cachet : le roi achemenide, coiflfe de la couronne dentelee, a droite enfonce un 
poignard dans la tete d'un monstre aile, a gueule de lion, dresse et portant une grille vers l'6paule 
du roi; a gauche, le roi appuie la main tenant un cercle(?), sur la tete d'un genie aile, a face 
humaine, qui tend les bras vers lui. Le profil du meme personnage central est tourne vers ce 
genie. Le champ de la scene est borne de part et d'autre (?) par une grande tige pareille a celle 
des palmiers. 

309 



1 



t>A^ 



y 



^ 




4 SIG >~< Ba-a zu-ip ... 

1 SU (mes) pap (ou man)-pi-na 

gis gis (mes) za-il ha-su[-ur uk-ku](?) 

PAP 5 x GIR Ku-ud-da-qa- 

qa-oa hu-ma-qa 

ITU APIN UD-ma